Vue panoramique de Clermont-le-Fort

De Clermont-le-Fort vers Goyrans et Lacroix-Falgarde

Carte topo montrant Clermont-le-Fort et Lacroix-Falgarde

De Clermont à Goyrans

A travers les vallons

Il a existé un chemin absolument direct : il longeait la ferme dite La Loupiasse. Mais aujourd’hui, au-delà de la ferme, la végétation a tout recouvert.

La traversée du vallon est néanmoins possible par un chemin qui part à gauche 100 mètres au-dessus de la ferme. Il descend obliquement vers l’ouest dans le vallon du Riou Gautier (Regaut sur la carte IGN) ; après avoir traversé le ruisseau, remonter obliquement vers l’est puis longer le dessus du large talus qui sépare deux champs.

On arrive à Badel (abribus et routes goudronnées) d’où partent trois chemins :

  • A droite, vers La Marquemale ;
  • Au centre, vers Goyrans à travers le lotissement des Pins ;
  • A gauche, vers l’Ariège par Saint-Martin et Dille.

Par le bord de l’Ariège

A partir des Fraïsses, deux possibilités :

  • Le chemin empierré (D 68f), fermé aux voitures côté Clermont ;
  • Le sentier qui longe l’Ariège.

Une fois qu’on a franchi le ruisseau qui marque la limite entre Clermont et Goyrans, deux possibilités encore :

  • une route goudronnée, D 68f ;
  • un sentier qui longe le bas du coteau (ne pas suivre les sentiers vers l’Ariège qui se perdent dans le ramier).

Plus loin, sur la droite, s’ouvre le chemin du Bugat qui rejoint le centre de Goyrans. Un peu au-dessous du village sur la droite, on verra la fontaine Saint-Jean qui a été au XIXe siècle le but d’un pèlerinage ; elle est aujourd’hui restaurée par des bénévoles.

De Clermont à Lacroix-Falgarde

Le sentier longeant l’Ariège continue vers Lacroix-Falgarde jusqu’au pont de fer.

On peut aussi arriver à Lacroix-Falgarde par le haut :

S’engager dans le Chemin du Bugat et le quitter en prenant sur la gauche le sentier de Balandra d’où l’on rejoint la route des crêtes.

Après avoir marché cent mètres sur la D 68, prendre à gauche le chemin d’un hameau récent au bout duquel se trouve le sentier de la Carrierette qui descend abruptement au milieu de vieilles maisons pour rejoindre l’avenue des Pyrénées.