Vue panoramique de Clermont-le-Fort

Circuit du vallon de la Brègue

Un circuit à faire en famille en une petite heure. Parcours entièrement en sous-bois. La montée pour rejoindre la D 68 est moins rude que par le sentier botanique ou par la route goudronnée.

Vue aérienne des alentours de Clermont-le-Fort

A, B, C : du Fort à Rivedaïgue, départ devant le Fort : descendre par le sentier botanique comme dans l’itinéraire 1,1.

Remonter jusqu’en haut du parking Baronchelli où commence le chemin de Jourda : on suit ce chemin pendant quelques centaines de mètres jusqu’au débouché du premier vallon (poteau de signalisation).

Jourda : le nom de ce chemin est celui du propriétaire d’une maison disparue. Dans les années soixante, il y avait encore un pigeonnier au bord du chemin.

E : on prend à gauche pour remonter dans ce vallon le long du ruisseau de la Brègue, bordé de saules têtards.

Ces saules têtards furent autrefois taillés pour fournir de l’osier. Le toponyme Brègue viendrait de *Virga : brin d’osier. Les saules  étaient  exploités pour la vannerie.

H : A l’entrée du vallon (poteau de signalisation) deux voies s’ouvrent :

  • A droite, le sentier monte vers la ferme des Cabanes (goûters à la ferme) d’où l’on rejoint la D 68 au sommet d’une côte.
  • A gauche, le sentier monte et rejoint la D 68 au point I. Traverser la D 68 et la langue de terre qui sépare la nouvelle route de l’ancienne et se diriger à gauche.

Pour terminer cette petite boucle, il suffira de cinq minutes pour regagner le Fort par la route (300 mètres). Si on en a le temps, il est conseillé de faire encore une étape.

K : Tourner à droite pour prendre le chemin de terre, dit Chemin del Rouzière, qui longe à l’horizontale le lieu-dit Campgrand. Belle vue sur le village.

L : Camp del Obit :

 Deux possibilités :

  • soit revenir au Fort en prenant à gauche le chemin de la Tcheline qui descend jusqu’à la D 68 qu’on traverse pour remonter jusqu’au parking derrière le Fort.
  • soit continuer en prenant à droite pour descendre par le vallon de la Pouzaque qui rejoint la D 68. La traverser pour rejoindre le hameau des Fraïsses vers lequel on descend par l’ancienne route. (Places de parking marquées à l’entrée).