Vue panoramique de Clermont-le-Fort

Du Fort à Rivedaïgue et au ramier communal par le sentier botanique

Départ devant le Fort, direction Rivedaïgue, par le sentier botanique qu’on descend jusqu’en bas. Tourner à gauche pour longer une propriété et rejoindre la route goudronnée face au parking André Baronchelli.

Rivedaïgue était au XIXe siècle un hameau où habitaient plusieurs familles. Remarquez à l’angle du sentier et de la route cette croix de Rogations.

Pour aller vers l’Ariège, prendre après le pont le chemin du ramier communal : une boucle balisée permet d’en faire le tour.

Après un court passage au-dessous de la roche de Vigoulès, vous traverserez une vaste clairière, au-delà de laquelle trois petites plages permettent de s’arrêter au bord de l’eau. La troisième plage permet d’admirer la cascade, défi pour les amateurs de canoë. A l’extrémité du ramier communal, le chemin empierré permet de rejoindre Venerque mais un sentier pédestre permet de revenir vers Clermont à travers le sous-bois en longeant le coteau : il suit un ancien bras de la rivière du temps où le ramier était une île.

Le rapide de l'Ariège
Le rapide de l’Ariège

Au centre du massif boisé, un chemin mène à un bâtiment abandonné : il fut construit dans les années soixante pour puiser dans la nappe phréatique alimentée par l’Ariège l’eau qui était acheminée jusqu’au château d’eau. Il a été abandonné quand on a décidé d’alimenter le château d’eau avec l’eau de la Montagne noire. Lui trouvera-t-on un jour une nouvelle utilisation ?