Vue panoramique de Clermont-le-Fort

Le sentier de la cascade et du lac

Cette promenade se situe sur un territoire jusqu’ici bouleversé par des travaux d’extraction de sables et graviers entrepris par une entreprise locale jusque dans les années 1975. Aujourd’hui, on n’extrait plus rien mais la Cemex y conserve un dépôt dont le déplacement tarde à se réaliser. Deux nouveaux acteurs ont entrepris de restaurer le caractère naturel et paysager du site, la Réserve Naturelle Régionale et l’entreprise de canoë/cayak Granhota.

Le sentier démarre au pied du pont de la D 68 E dont il longe le remblai. Il suit le bord de l’Ariège jusqu’au bâtiment utilisé par les entreprises d’extraction et aujourd’hui réhabilité par Granhota.

L’Ariège, à cet endroit, opère un second brusque virage. Quelque cinq cent mètres en amont, en face de RivedaÎgue, son cours orienté sud/nord a buté contre la colline et pris la direction est/ouest. Ici, butant contre des rochers au lieu-dit Roc de Barraou, elle reprend la direction sud-nord. Ce tournant est réputé dangereux.

Un virage sur l'Ariège
Le brusque virage de l’Ariège devant le roc de Barraou

Un terrain avec des monticules et les bâtiments de la Cemex

Les vestiges de l’exploitation et le bâtiment en cours de rénovation par Granhota.

Au niveau du bâtiment rénové par Granhota, le sol est encore bouleversé par l’activité de la Cemex. Il est possible soit de prendre soit le sentier qui suit le bord de l’Ariège ou soit la  large avenue qui part au centre vers le sud en direction du Vernet. Elle rejoint le bord de l’Ariège à la hauteur de la cascade. Au bout de cent mètres, sur la droite, un sentier permet de faire le tour du lac.

Ce lac résulte des travaux de remise en état exigés de l’entreprise Liva au moment où elle a clôturé ses travaux d’extraction.

Un lac vu de la berge

De la bordure ouest du lac, un sentier rejoint le Chemin de Lombardel au niveau de l’impasse des Graves.